Le flan sur la berge

Une bonne claque aux petites mauvaises rumeurs monterelaises

5 janvier 2017

Parachutage en vue

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 16 h 13 min

ParachutageCandidate PS

Vous allez découvrir d’ici quelques heures un magnifique parachutage organisé par le Parti Socialiste sur la 3ème circonscription de Seine-et-Marne.

Les élections législatives approchent et le Parti Socialiste a trouvé la candidate idéale pour s’opposer au député sortant Yves Jégo. Une femme, jeune, érudit, Secrétaire Nationale du Parti Socialiste en charge des droits de l’homme.

Voilà de quoi enchanter les électeurs de gauche. Seul bémol, la candidate en question est… toulousaine !  Elle n’avait jamais mis les pieds en Seine-et-Marne avant d’y être fraîchement parachutée au plus grand mépris des militants PS qui une fois encore se voient humiliés par une candidature imposée par Paris.

Mais l’humiliation est générale pour l’ensemble des habitants de cette circonscription. La candidate socialiste ne connait pas leurs problèmes et elle ne comprendra pas leurs difficultés. Elle ne vient que dans la perspective d’attirer quelques médias face au député sortant et espère récupérer un mandat pour soit disant représenter à l’Assemblée nationale des habitants qu’elle n’a jamais vu.

On pouvait pourtant imaginer que ces méthodes d’un autre âge ne se pratiquent plus, que les partis politiques respectent les électeurs en leur proposant des candidats issus des territoires, soucieux des problèmes du quotidien et connaissant les réalités du terrain, mais c’est mal connaitre les membres dirigeants du Parti socialiste, plus que jamais enfermés dans leur tour d’ivoire…

Il faut dire que pour venir défendre le bilan de la gauche au Gouvernement, l’explosion du chômage, la montée de l’insécurité, la baisse des aides aux collectivités locales, le mépris des travailleurs… personne ne devait se bousculer au portillon. Heureusement qu’une apparatchik très proche du 1er Secrétaire du PS, candidate aux élections municipales à Toulouse en 2014 et aux élections départementales dans la même ville en 2015, à seulement 800 kilomètres de la Seine-et-Marne, était là !!

Les habitants de Toulouse ne voulaient sans doute plus d’elle. Reste à savoir si les habitants des 63 communes de la 3ème circonscription apprécieront d’être ainsi méprisés ?

Laisser un commentaire

 

dlphilippe |
sophieauquotidien |
bersend |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ccomptadh
| complementaire
| 1niall