Le flan sur la berge

Une bonne claque aux petites mauvaises rumeurs monterelaises

21 mars 2014

Le retour d’Henri Contretout

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 9 h 05 min
Après avoir démissionné de son mandat de conseiller municipal de Montereau, Henri Contretout aspire maintenant à revenir siéger au conseil, pour cela il est numéro 3 de la liste PS qui ne dit pas son nom.
 
Rappelez-vous, Henri Contretout est l’élu d’opposition qui s’est régulièrement exprimé contre tous les projets de la majorité municipale.
Verbatim :
 
« Nous ne ferions pas ces dépenses. En période de crise, on n’est pas obligé de faire la fête systématiquement » (CM du 31 mars 2010). Henri Contretout était contre le Festival Montereau Confluences et les Journées Napoléon, sans doute aussi contre la patinoire et les spectacles proposés aux Monterelais. Heureusement que l’équipe d’Yves Jégo n’a pas attendu la fin de la crise pour créer de l’animation !
 
« La journée de la femme, de la secrétaire ou du percepteur m’étonne toujours » (CM du 3 mars 2011). Ce jour-là, Henri Contretout était contre les bons que remet traditionnellement la Mairie aux femmes de Montereau. Il estimait que c’était de la ségrégation. Pourtant les Monterelaises semblent plutôt satisfaites de recevoir à cette occasion un bon leur permettant d’aller au restaurant ou au cinéma.
 
«  Je suis scandalisé par ce genre d’investissement. Je ne dis pas qu’il ne faut pas faire de foot (ouf !), mais de là à avoir une pelouse synthétique, non ! Cela dépasse tout » (CM du 6 février 2012). La nouvelle pelouse du stade Chalmeau fait aujourd’hui la fierté des footballeurs et engendre d’importantes économies d’entretien, mais Henri Contretout avait alors décidé d’être contre.
Le plus drôle est qu’il se présente avec le Vice-président du club de foot à l’origine de cet équipement.  On peut imaginer qu’il oublie juste de dire qu’il a voté contre le terrain synthétique de foot…

« Une somme de 3MF pour un stand de tir, je trouve cela complètement dément, permettez-moi de le dire une nouvelle fois » (CM du 25 juin 2012). Henri Contretout est aussi contre le tir, contre cet équipement qui fait le bonheur du club et qui a récemment fait l’admiration d’un champion olympique.

« Je ne suis pas socialiste, notez-le ! » (CM du 25 juin 2012). Henri Contretout était très remonté ce 25 juin puisqu’il était même contre ses amis socialistes. Pourtant cela ne l’empêche pas de s’allier à nouveau à eux pour se présenter à nouveau contre Yves Jégo.
 
Ce petit verbatim ne reflète que quatre années puisque Henri Contretout est arrivé au Conseil municipal après le début du mandat et qu’il en a démissionné avant la fin. Avec des élus comme Henri Contretout aux responsabilités à Montereau, la ville serait encore à l’âge de pierre.  Ah j’oubliais c’est le même Henri qui a vendu l’idée saugrenue du « demain on rase gratis » et de la baisse de 30% des impôts (au minimum n’est ce pas !) oubliant au passage que pour ce faire il faudrait licencier 160 agents communaux…. 
Ah le brave homme, pour lutter contre le chômage et il commence par mettre au chômage 160 monterelais.

Laisser un commentaire

 

dlphilippe |
sophieauquotidien |
bersend |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ccomptadh
| complementaire
| 1niall