Le flan sur la berge

Une bonne claque aux petites mauvaises rumeurs monterelaises

19 mai 2017

Du rififi à gauche …

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 13 h 52 min

Face à la candidate toulousaine parachutée par la direction du PS pour défier le maire de Montereau dans la 3ème circonscription de Seine-et-Marne la gronde se fait de plus en plus forte.

C’est ainsi que la numéro 2 du groupe Union citoyenne : PS, PC, Front de gauche, PRG  du Conseil municipal de Montereau a décidé de se présenter en dissidence contre la candidate officielle sous l’étiquette Divers gauche.

Cette élue, militante de gauche depuis toujours, soutenait il y a 5 ans la candidate socialiste de l’époque, qui elle n’était pas parachutée puisque élue municipale de Veneux-les-Sablons.

C’est n’en doutons pas le bilan social catastrophique du quinquennat Hollande et la méconnaissance du terrain d’une toulousaine protégée par la direction du PS qui aura fait sortir la militante monterelaise de ses gonds …

IMG_3531

La dissidente qui soutenait ici en 2012 la candidate PS alors investie

UN CANDIDAT SANS HONNEUR !

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 8 h 42 min
Quand le candidat du FN parachuté sur la 3ème circonscription, censé enseigner l’histoire à nos enfants cite de Gaulle dans son tract de campagne on comprend mieux la faillite de l’école de la République !
Comment un professeur d’histoire digne de ce nom peut-il oser assimiler l’homme du 18 juin au parti des Le Pen, créé par des admirateurs du régime nazi !
Quelle honte de voir ainsi les héritiers de Pétain et de l’extrême droite française chercher à s’accaparer le gaullisme.
Soit cette confusion est volontaire et elle est indigne au regard du respect que nous devons aux patriotes morts pour combattre l’extrême droite nazie, soit elle est due à une méconnaissance de notre passé bien inquiétante venant d’une personne payée par nos impôts pour enseigner à nos enfants !
Quant à l’appropriation du drapeau français, y insérer – en trafiquant une photo – la rose bleue du FN c’est un signe de plus que les candidats de la famille Le Pen sont prêts à tout, y compris à dégrader notre emblème national pour leur petit profit personnel !
Honte à ces pratiques !
IMG_4031
IMG_4243

3 mai 2017

Mobilisation générale chez les socialistes

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 19 h 02 min

Le Parti Socialiste et sa candidate venue de Toulouse avaient appelé les électeurs socialistes à se réunir à Montereau pour apporter leur soutien à Emmanuel Macron.
Triste résultat, comme en témoigne notre reporter, pour cet appel populaire ne rassemblant qu’une toute petite poignée de militants. Preuve s’il en est que dans notre secteur plus personne ne veut du PS dont le bilan est véritablement catastrophique !
Espérons que le candidat qui s’oppose à la représentante de l’extrême droite aura d’autres soutiens, plus efficaces, pour l’emporter  dimanche…

IMG_2581

5 janvier 2017

Parachutage en vue

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 16 h 13 min

ParachutageCandidate PS

Vous allez découvrir d’ici quelques heures un magnifique parachutage organisé par le Parti Socialiste sur la 3ème circonscription de Seine-et-Marne.

Les élections législatives approchent et le Parti Socialiste a trouvé la candidate idéale pour s’opposer au député sortant Yves Jégo. Une femme, jeune, érudit, Secrétaire Nationale du Parti Socialiste en charge des droits de l’homme.

Voilà de quoi enchanter les électeurs de gauche. Seul bémol, la candidate en question est… toulousaine !  Elle n’avait jamais mis les pieds en Seine-et-Marne avant d’y être fraîchement parachutée au plus grand mépris des militants PS qui une fois encore se voient humiliés par une candidature imposée par Paris.

Mais l’humiliation est générale pour l’ensemble des habitants de cette circonscription. La candidate socialiste ne connait pas leurs problèmes et elle ne comprendra pas leurs difficultés. Elle ne vient que dans la perspective d’attirer quelques médias face au député sortant et espère récupérer un mandat pour soit disant représenter à l’Assemblée nationale des habitants qu’elle n’a jamais vu.

On pouvait pourtant imaginer que ces méthodes d’un autre âge ne se pratiquent plus, que les partis politiques respectent les électeurs en leur proposant des candidats issus des territoires, soucieux des problèmes du quotidien et connaissant les réalités du terrain, mais c’est mal connaitre les membres dirigeants du Parti socialiste, plus que jamais enfermés dans leur tour d’ivoire…

Il faut dire que pour venir défendre le bilan de la gauche au Gouvernement, l’explosion du chômage, la montée de l’insécurité, la baisse des aides aux collectivités locales, le mépris des travailleurs… personne ne devait se bousculer au portillon. Heureusement qu’une apparatchik très proche du 1er Secrétaire du PS, candidate aux élections municipales à Toulouse en 2014 et aux élections départementales dans la même ville en 2015, à seulement 800 kilomètres de la Seine-et-Marne, était là !!

Les habitants de Toulouse ne voulaient sans doute plus d’elle. Reste à savoir si les habitants des 63 communes de la 3ème circonscription apprécieront d’être ainsi méprisés ?

10 avril 2015

Grosse ficelle

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 10 h 10 min

Le Parti socialiste étrillé lors des élections municipales puis des élections départementales s’habille maintenant avec des faux nez.

Lors des élections municipales, chacun avait repéré que le Conseiller général socialiste de l’époque avait manipulé les Monterelais en montant une liste qui avait toutes les apparences de la neutralité.

Malheureusement pour lui, les Monterelais ne se sont pas trompés, sachant qui était qui.

Quelques jours après avoir été éliminé dès le premier tour de l’élection départementale, le Parti socialiste recommence avec une association dénommée « Montereau Demain » qui a inondé la ville d’un tract dénonçant la perspective du stationnement payant à Montereau et appelant les Monterelais à se mobiliser en masse pour une réunion qui s’est tenue le mercredi 8 avril dernier salle François Mitterrand.

Là encore, le Parti socialiste échoue. Moins de 10 personnes étaient présentes. Mais bien sûr le journal La République était là, toujours au premier rang lorsqu’il s’agit de manipulations.

Ne doutons pas qu’il y aura un grand papier dans un des prochains numéros de cet hebdomadaire de désinformation. Ne doutons pas non plus que ce grand papier oubliera de préciser que moins de 10 personnes sur une ville de presque 20.000 habitants étaient présentes. C’est une mobilisation pour le moins faible pour ne pas dire inexistante.

Mais l’essentiel n’est pas là. Cette affaire du stationnement payant est la preuve d’une forme de schizophrénie socialiste puisque rappelons-le, c’est le Conseil régional, entre les mains jusqu’en décembre prochain du seul Parti socialiste, qui, pour financer l’extension bien nécessaire du parking de la gare de Montereau, impose que celui-ci devienne payant.

L’extension du parking de la gare de Montereau est une nécessité et comment imaginer que l’on puisse avoir, à la demande de la Région, un parking payant autour de la gare et un parking gratuit tout autour.

C’est la raison pour laquelle la Ville de Montereau a engagé une réflexion et qu’elle a lancé une procédure de délégation visant à trouver, avec des entreprises spécialisées, la meilleure solution.

Cette solution passera sans doute par un stationnement payant sauf si la Région change de majorité politique et change de stratégie. Mais que chacun se rassure, les clients des commerces eux ne payeront pas le parking. C’est en tout cas l’un des engagements forts de la majorité municipale de Montereau.

La ficelle est grosse puisque ce que décident les socialistes à Paris est combattu par les socialistes à Montereau. Comment vous étonner après que les électeurs ne veuillent plus entendre parler de la gauche.

Ficelle

 

 

15 mars 2015

Tract n°4

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 14 h 32 min

Grosse colère

Le Conseiller général socialiste du canton de Montereau a piqué une grosse colère lorsqu’il a vu des affiches sur l’avenue du Général de Gaulle à Montereau indiquant clairement que cette voirie en très mauvais état était la propriété du Conseil général donc à la charge de ce dernier.

En effet, après 10 ans de mandat, n’avoir même pas réussi à obtenir les quelques milliers d’euros nécessaires pour la réfection de cette route est un bilan bien affligeant pour celui qui espère toutefois mobiliser les socialistes autour de sa candidature le 22 mars.

Pire encore, il a été expliquer à la presse que tout ceci était de la faute de Jégo (ben voyons) qui aurait refusé de racheter les voiries du Conseil général pour les entretenir aux frais des contribuables de Montereau.

Drôle de conception de la gestion des affaires publiques. Je ne fais pas mon travail et quand on me le reproche, j’explique que c’est la faute d’un autre.

Votez pour moi, je ne serai jamais là

La candidate socialiste en tandem avec le Conseiller général sortant Aiello n’est pas une inconnue. Elle était candidate aux élections législatives en juin 2012 où elle expliquait combien le Gouvernement actuel est formidable et combien la politique menée allait sortir la France de la crise. On a vu le résultat.

Quant  la dame en question, Première adjointe au Maire de Veneux, membre éminente de la Communauté de Communes de Moret Seine et Loing, son bilan personnel parle pour elle. Sur 40 réunions de la Communauté de Communes de Moret Seine et Loing, où elle est sensée siéger pour défendre les intérêts de la commune dans laquelle elle est élue (même si elle n’y vit pas), elle n’a trouvé le temps d’assister qu’à 8 réunions. 32 absences sur 40.

Même dans les écoles de la République, ça mériterait un renvoi.

Les électeurs qui pourraient être tentés de voter pour elle le 22 mars doivent savoir comment et avec quelle assiduité elle remplit les mandats qu’on lui confie…

FNPS

Drôle d’alliance à l’occasion de ces élections puisque la propre épouse du candidat Front national est une élue municipale de gauche, sur une liste de gauche, dans une commune de gauche.

Voilà un couple qui sait ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. A moins que cette candidature n’ait été téléguidée par la gauche dans l’espoir d’empêcher la droite républicaine de reprendre ce canton ?…

Pertes d’emploi

Les habitants de Montereau se souviennent tous du Foyer Guy Lagrive. Pendant des années, ce foyer pour personnes handicapées respiratoires était installé dans la Tour expérimentale.

Un beau projet avait été construit par la Mairie pour réinstaller ce foyer pour personnes handicapées à côté des ateliers municipaux sur un magnifique terrain vendu à l’euro symbolique par la Ville.

Ce projet permettait non seulement de mieux accueillir les personnes handicapées mais aussi de recruter puisqu’il visait un foyer plus important que celui de la Tour expérimentale.

C’était sans compter sur notre brave Conseiller général, incapable d’obtenir l’accord du Conseil général pour ce projet.

Résultat : le foyer Guy Lagrive a fermé ses portes. Il est parti à Evry (ville du Premier ministre, ceci explique peut être cela). Des emplois ont été perdus.

Festival

Le Conseil général de Seine-et-Marne finance un festival départemental dont vous n’avez surement pas entendu parler. Il s’agit d’un événement baptisé « dépayz’arts » qui met en mouvement des actions culturelles pour la somme de 1 400 000 €, prélevée sur le budget du Département.

Pour cette somme, vous pouvez par exemple assister à Champs-sur-Marne à un concours de danse de pelleteuses. Oui vous lisez bien, de pelleteuses qui se trémoussent (autant qu’une pelleteuse puisse se trémousser) au son de la musique techno.

Inutile de dire que ce genre de démonstration est un bide populaire n’attirant que très peu de monde et on comprend pourquoi.

Dans le même temps, le festival de Montereau qui depuis plus de 15 ans attire presque 50 000 personnes par an à un tarif ultra social (13 €), lui, reçoit une subvention du Conseil général de 0 €. Vous avez bien lu. Le Conseil général n’apporte aucune aide au festival de Montereau considérant sans doute que la musique populaire est moins importante pour la vie culturelle de la Seine-et-Marne que les ballets de pelleteuses.

Lorsque vous voterez le 22 mars, ayez aussi à l’esprit cette réalité qui a vu les impôts sur le foncier bâti augmenter de plus de 40 % depuis que le Département est géré par le PS.

Pincevent

A plusieurs reprises, nous nous sommes fait l’écho des sommes engagées par le Conseil général pour réaliser une étude afin de transformer le site archéologique de Pincevent (commune de la Grande Paroisse) en un lieu à vocation touristique.

Plus de 100.000 € ont été dépensés pour un résultat inexistant puisqu’à ce jour aucun projet n’a vu le jour et que personne n’est capable de donner les résultats des études faites sous la conduite et à la demande de Léo Aiello.

Pendant ce temps là, les associations de Montereau notamment sportives reçoivent du Conseil général de moins en moins d’argent sans parler des chômeurs qui auraient bien eu besoin que ces sommes soient investies pour les aider à trouver du travail plutôt que pour un projet aussi fumeux qu’inopérant.

Fibre optique

Vous le savez sans doute, le Conseil général socialiste se vante d’avoir fait rentrer le département dans le 21ème siècle.

Pour garantir l’accès à chacun au haut débit, il a même investi dans… une agence qui a pour objet de permettre à l’ensemble des Seine-et-Marnais d’accéder à la fibre optique.

Pour la seule Communauté de Communes des Deux Fleuves, la simple adhésion à cette agence était facturée 30.000 € par an et les perspectives de voir un jour le canton de Montereau raccordé à la fibre optique s’étalaient sur 20 ans, soit 600.000 € d’argent public juste pour le fonctionnement d’une agence dont on a du mal à comprendre l’utilité.

C’est cette dérive financière qui a amené la Communauté de Communes des Deux Fleuves a s’emparer de ce dossier, à financer un plan de montée en débit qui est opérationnelle depuis 1 an et à programmer avec un grand opérateur national le chantier de raccordement de la totalité des foyers de la CC2F à la fibre optique. Chantier qui ne coutera pas un centime aux contribuables et qui sera terminé dans maintenant 4 ans et demi.

Ce seul exemple sur un sujet crucial pour notre avenir démontre qu’il y a d’un côté ceux qui parlent et qui créent des administrations inutiles et de l’autre, ceux qui agissent dans le souci de l’argent des contribuables.

29 avril 2014

Montereau Demain

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 9 h 27 min

En lisant un tract distribué (en couleurs je vous prie) sur les voitures autour de la Foire de la Saint Parfait, plus d’un Monterelais a dû s’étrangler de rire.

Voilà l’opposition municipale qui choisit « Montereau Demain » comme appellation, prouvant ainsi sa totale méconnaissance de l’histoire politique de notre ville.

« Montereau Demain » était la grande association présidée par le Docteur Jean-Louis Petit rassemblant toute la droite monterelaise et menant les combats contre les municipalités communistes et socialistes.

Évidemment, encore faut-il connaître la ville dans laquelle on prétend militer avant de choisir un nom qui, d’ailleurs, est déposé et risque d’entrainer pour nos amis socialistes un procès en usurpation d’identité.

Dans ce même document, nos braves opposants socialistes à la municipalité déclinent toute une série de fonctions qu’exercerait le Député-maire. Là encore, leur amateurisme est pitoyable.

La moitié de ces fonctions au moins concerne des structures qui n’existent plus. Mais, vous me direz, quand on fait 23 % dans les urnes, on n’en est pas à un mensonge près.

Dans la même veine, vous découvrirez dans ce document qu’Yves Jégo est candidat aux élections européennes, ce qui évidemment n’est qu’une pure invention. Tout ceci sans doute pour démontrer que le Maire de Montereau ne s’intéresserait plus à sa ville. Mais la vérité est toute autre. C’est tout simplement la tête de liste du Parti socialiste qui ne s’intéresse plus à sa ville.

Il était en effet absent de la première réunion du Conseil municipal. Il était également absent de la première réunion du Conseil communautaire. Il était encore absent lors de l’inauguration de la Foire de la Saint Parfait, comme d’ailleurs le Conseiller général du canton retenu paraît-il à l’étranger, n’en doutons pas pour de confortables vacances.

L’opposition est saine. Il ne faut jamais critiquer le fait qu’elle existe. Mais pour être crédible, il faut qu’elle soit sérieuse et ce 1er numéro de ce qui se veut être les dessous de l’actualité monterelaise est bien à l’image de ceux qui l’ont rédigé, malheureusement teinté d’un amateurisme bien triste dans une période où la politique gouvernementale fait souffrir tant de nos compatriotes.

Alors attendons tous ensemble avec impatience le prochain numéro de ce beau tract en 4 couleurs qui ne manquera pas de faire bien rire dans les foyers monterelais. Vous me direz qu’en temps de crise c’est malheureusement la seule réponse des socialistes à nos difficultés.

Fou-rire_image_full

2 avril 2014

Désunion citoyenne

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 8 h 48 min

La sévère claque reçue des électeurs par la liste d’union citoyenne le 23 mars suscite aujourd’hui d’âpres règlements de comptes au sein de cette équipe qu’on annonçait pourtant unie et solidaire pour battre Yves Jégo.  

Les colistiers d’hier ne prennent même pas la peine de laver leur linge sale en famille puisque c’est sur Facebook que, dès le 25 mars, ils étalent allègrement toutes leurs rancœurs et leurs animosités.

 

On apprend ainsi que la liste a bien été aidée financièrement par la Fédération socialiste de Seine-et-Marne, même si le logo du PS n’a figuré sur aucun document de campagne du candidat. On apprend également et surtout que la campagne a été source d’affrontements internes entre plusieurs clans. Sur les pages du réseau social, il n’est question que de tentatives de putsch, de réunions organisées sans que des colistiers en aient étés informés, de récupération, de tentatives de sabordage, de soif inavouée du pouvoir, de désinformation, de bassesses politiciennes et on vous en passe par crainte de vous lasser. Bonjour l’ambiance !

 

Au cours de cette campagne électorale qui semble avoir été joyeuse, le conseiller général socialiste parait avoir été balloté d’un clan à l’autre, comme un pantin désarticulé, encaissant sans moufeter un certain nombre d’ « amabilités », ce qui lui aura au moins permis d’obtenir une glorieuse 5ème place sur la liste, rang malheureusement insuffisant pour lui permettre de siéger aujourd’hui. Pas de chance, si l’on considère que la tête de liste, pourtant élue, n’a pas daigné honorer de sa présence la 1ère séance du Conseil municipal.

 

Même avec un gros effort d’imagination, on a vraiment du mal à trouver, avec ces échanges venimeux dignes d’une cour de récréation, l’image d’une équipe municipale sérieuse susceptible de pouvoir améliorer un jour l’avenir de ses concitoyens.

21 mars 2014

Le retour d’Henri Contretout

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 9 h 05 min
Après avoir démissionné de son mandat de conseiller municipal de Montereau, Henri Contretout aspire maintenant à revenir siéger au conseil, pour cela il est numéro 3 de la liste PS qui ne dit pas son nom.
 
Rappelez-vous, Henri Contretout est l’élu d’opposition qui s’est régulièrement exprimé contre tous les projets de la majorité municipale.
Verbatim :
 
« Nous ne ferions pas ces dépenses. En période de crise, on n’est pas obligé de faire la fête systématiquement » (CM du 31 mars 2010). Henri Contretout était contre le Festival Montereau Confluences et les Journées Napoléon, sans doute aussi contre la patinoire et les spectacles proposés aux Monterelais. Heureusement que l’équipe d’Yves Jégo n’a pas attendu la fin de la crise pour créer de l’animation !
 
« La journée de la femme, de la secrétaire ou du percepteur m’étonne toujours » (CM du 3 mars 2011). Ce jour-là, Henri Contretout était contre les bons que remet traditionnellement la Mairie aux femmes de Montereau. Il estimait que c’était de la ségrégation. Pourtant les Monterelaises semblent plutôt satisfaites de recevoir à cette occasion un bon leur permettant d’aller au restaurant ou au cinéma.
 
«  Je suis scandalisé par ce genre d’investissement. Je ne dis pas qu’il ne faut pas faire de foot (ouf !), mais de là à avoir une pelouse synthétique, non ! Cela dépasse tout » (CM du 6 février 2012). La nouvelle pelouse du stade Chalmeau fait aujourd’hui la fierté des footballeurs et engendre d’importantes économies d’entretien, mais Henri Contretout avait alors décidé d’être contre.
Le plus drôle est qu’il se présente avec le Vice-président du club de foot à l’origine de cet équipement.  On peut imaginer qu’il oublie juste de dire qu’il a voté contre le terrain synthétique de foot…

« Une somme de 3MF pour un stand de tir, je trouve cela complètement dément, permettez-moi de le dire une nouvelle fois » (CM du 25 juin 2012). Henri Contretout est aussi contre le tir, contre cet équipement qui fait le bonheur du club et qui a récemment fait l’admiration d’un champion olympique.

« Je ne suis pas socialiste, notez-le ! » (CM du 25 juin 2012). Henri Contretout était très remonté ce 25 juin puisqu’il était même contre ses amis socialistes. Pourtant cela ne l’empêche pas de s’allier à nouveau à eux pour se présenter à nouveau contre Yves Jégo.
 
Ce petit verbatim ne reflète que quatre années puisque Henri Contretout est arrivé au Conseil municipal après le début du mandat et qu’il en a démissionné avant la fin. Avec des élus comme Henri Contretout aux responsabilités à Montereau, la ville serait encore à l’âge de pierre.  Ah j’oubliais c’est le même Henri qui a vendu l’idée saugrenue du « demain on rase gratis » et de la baisse de 30% des impôts (au minimum n’est ce pas !) oubliant au passage que pour ce faire il faudrait licencier 160 agents communaux…. 
Ah le brave homme, pour lutter contre le chômage et il commence par mettre au chômage 160 monterelais.

13 mars 2014

Les amateurs

Classé dans : Non classé — leflansurlaberge @ 14 h 08 min

Nous savions déjà que le Gouvernement socialiste est un gouvernement d’amateurs. Les mensonges à répétition de Mme TAUBIRA en sont une preuve supplémentaire.

Mais ce que nous ignorions c’est que la liste du Parti socialiste de Montereau, dite Union Citoyenne, était composée des mêmes petits joueurs.

Il existe en effet, lors des élections municipales, un certain nombre de choses incontournables que chaque candidat doit respecter. Parmi celles-ci, c’est de déposer en temps et en heure ses professions de fois et ses bulletins de vote afin que ces documents de campagne puissent être envoyés aux électeurs.

 C’est le BEABA.

Ce processus est supervisé par la Préfecture. Pour le 1er tour de l’élection municipale la date limite du dépôt était fixée au jeudi 13 mars à midi.

Les deux listes, celle du maire sortant Yves Jégo et celle qui se qualifie comme étant de la vraie gauche, Carmen Daubard, avaient déposé tous les documents en temps voulu. Ils ont d’ailleurs été validés par la Commission présidée par un magistrat.

Seule la liste du Parti socialiste était absente. Rassurez-vous, il ne s’agissait pas d’un simple retard mais d’un oubli.

Interpelé par les services de la Préfecture, le candidat tête de liste a expliqué que ces documents n’étaient pas imprimés !

Ce qui veut dire que dans les enveloppes de propagande électorale que vont recevoir les habitants de Montereau, il n’y aura pas les documents officiels du Parti socialiste.

C’est du jamais vu dans l’histoire politique locale. Imaginons un instant que ces amateurs gagnent les élections et qu’ils gèrent les intérêts de notre ville à l’image de leur campagne électorale… Au secours !

12345...11
 

dlphilippe |
sophieauquotidien |
bersend |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ccomptadh
| complementaire
| 1niall